Chicros, Jeremy Jay, Steeple Remove… Le top 10 des groupes à inviter chez soi

Ils cassent la baraque et peuvent dormir dans la tienne. Focus sur ces artistes de proximité qui renouent le contact avec la fanbase en venant jouer à domicile

 

LOS CHICROS_Souvent soutenus dans «Technikart» pour leurs convictions artistiques, les Chicros jouent régulièrment à domicile chez leurs fans, via les tickets d’or qu’ils distillent dans leurs disques, à la manière de «Charlie dans sa chocolaterie».

POLLYANNA_Folkeurs imperturbables, le duo  français tourne à travers toute l’Europe: squats, ancien ministère des Affaires étrangères néerlandais, chez l’habitant («Dans une baraque à Toulon avec dix chats pas castrés et éclopés»). Drôle et authentique.

TOXIC SONIC_Ex-Pravda, Mac s’incruste chez (et dans) les fans après ses concerts très rock’n’roll, quitte à paumer ses musiciens en pleine nuit à Edinbourg. Auteur d’un clip stupide (un père Noël qui se fait maltraiter), Toxic c’est vraiment: «DIY or Die.»

JEREMY JAY_
Coqueluche des branchés d’intérieur, le crooner Californien (voir clip) n’hésite pas à jouer n’importe comment n’importe où, comme aux soirées de poche lancées par la Blogothèque. (concerts acoustiques et intimistes organisés dans des lieux privés).

STEEPLE REMOVE_Disciples français de Brian Eno, les Rouennais n’hésitent pas à cracher sur le confort et tournent dans les assos et squats de Hollande, de Suisse et d’Irlande. Leur spécialité ? Le concert express «24 heures sans dormir» à Londres ou Brighton. Héroïques.

POP LEVI_La star excentrique de Los Angeles souhaite enregistrer ses futurs démos dans un appartement parisien puis les distribuer aux fans. Qui dit mieux ?

(La suite du classement et le reportage sur les concerts à domicile dans Technikart en kiosques)
THOMAS DUCRES




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre